En chaussettes...

28 août 2015

La Kirghizie, le Kirghizistan, la république Kirghize, ou le Kirghistan...Vous prenez quoi?

Nous, on choisit le KIRGHIZISTAN.

Difficile à dire?

Mais non...pas si compliqué, surtout quand on connaît le nom du président actuel,

comment ça? vous ne connaissez pas son nom??!

Bon je reprends, donc le président Kirghize c'est Almazbek Atambaev.

Cet été donc, nous avons fait une petite virée en Asie centrale.

Sur la route de la soie, ce petit pays qu'est le Kirghizistan,

est coincé entre la Chine (à l'est) et l'Ouzbékistan(à l'ouest),

le Kazakstan( au nord) et le Tadjikistan( au sud).

Allez une petite carte histoire de situer tout ça:

le Kirghizistan c'est le petit pays en orange...

mapurl

Mais que vont voir les touristes dans ce petit pays?

Des montagnes! Celles du Pamir et des Tian Shan qui recouvrent plus des trois quarts du pays.

Des sommets de 7 000 mètres( le Khan Tengri, le pic Lénine, le pic Podeby). Une extrémité de la chaîne de l'Himalaya.

Habituellement, les gens viennent y treker ou y faire de l'alpinisme.

Pas nous .


Nous, ce qu'on est venu voir, c'est la vie locale. Rencontrer des gens, prendre son temps, faire le tour du lac Issyk Kul situé à 1600m d'altitude , (le second plus grand lac de montagne au monde après le Titicaca, à cheval sur le Pérou et la Bolivie) , et bien sur, voir les montagnes, de loin. Ou de près. (notez tout de même que le Titicaca est peut-être le plus grand mais alors, ce nom!! C'est quoi ça?! Issyk Kul c'est mieux et comme disait Maya c'est cool!).

Son eau est un peu salée, pas-trop-froide, et douce au toucher. Elle est claire, très transparente!

Le Kirghizistan c'est un peu un mode de vie à la mongole, des yourtes, des animaux, des nomades.

Ou plutôt des semi-nomades. L'été dans les alpages, l'hiver ils rentrent au chaud...

Avec une annexion par la Russie fin 19eme, puis une indépendance un siècle plus tard, il y reste une double culture. Mais pas seulement! Il reste surtout une architecture bien soviétique, bien lourde, massive, bien moche. Cela nous a plusieurs fois rappelé la Roumanie. De plus, bon nombre de bâtiments sont en attente. De quoi vous me direz? On ne sait pas s'ils sont en rénovation, en construction ou bien à l'abandon...

Au Kirghizistan on voit qu'on est en Asie mais qu'il y a un côté d'Europe tout de même.


**********************

Allez, la présentation est terminée, maintenant qu'y avons-nous fait??

 

 Petit détail non sans conséquences: il faut le dire, pour ce voyage-là, nous n'avons pas été très fort en ce qui concerne l'appareil photo.

-Petit 1, nous avons oublié le chargeur à la maison, et avons du passer une après-midi (à Karakol) à chercher un moyen pour recharger sa batterie....Nous avons trouvé un adaptateur au bout de je ne sais combien de magasins...Gros ouf! Mais c'en est pas terminé.

-Petit 2, une fois de retour à la maison, on se rend compte que la définition de l'appareil photo est naze. Du coup, la qualité des photos est + que médiocre. En effet la Poulette joue souvent avec et prend de nombreuses photos, peut-être a-t-elle déréglé l'appareil?

Bon tant pis, on en a quand même, c'est mieux que rien.

Vous pouvez cliquez sur les photos pour les agrandir... (et quand la photo s'agrandit en bas à gauche on peut les faire défiler)

Et vous pouvez passer en mode lecture je pense dans la barre en haut à droite...

 

La semaine d'avant

Le stress monte, il faut terminer les sacs, et rayer toutes ses listes que nous avons faites! Enfin ici, il n'y a que moi qui fais des listes en réalité!

On est tous plus ou moins enrhumés, la prochaine fois nous partirons en été! ;)

 

Lundi 3 aout 2015

On part de la maison pour rejoindre Nantes où l'on prend un train direction Charles de Gaulle. Souvenirs, souvenirs, il y a 6 ans déjà, nous partions pour l'Inde et le Népal. Plus d'info ici.

Notre avion décolle dans l'après-midi. 3 heures plus tard, nous attérissons à Moscou, où l'on fait une courte escale d'une heure seulement. Cette ville m'attire. Un jour peut-être...

Aout 2015

On remonte dans un avion, pour arriver à destination 4h après, à l'aéroport de Manas à Bishkek, la capitale du pays. (Manas c'est un guerrier légendaire qui s'est battu pour que son peuple ait une patrie, et l'épopée de Manas raconte la naissance du peuple Kirghize. )

Il est tôt, très tôt, trop tôt pour mes petits yeux. Notre taxi ne parlant ni anglais ni français, et nous ne parlant pas le russe,  la conversation s'arrête là, ou du reste ne commence pas.

Nous sommes accueillis chaleureusement par le gardien de l'ultimate adventure guest house à Bishkek donc. Il est 7h et on s'écroule dans nos lits, Hima tousse et retousse...Il traine une vilaine toux depuis plusieurs semaines...

Au petit matin il fait déjà très chaud, lourd. On déjeune puis on part à la découverte de la capitale kirghize.

Purée il fait une de ces chaleurs!! Avec le voyage dans les pattes, on avance pas bien vite. Une chance est qu'il y a énormément d'arbres dans cette ville... Bishkek ville verte de l'Asie Centrale...

Environ 1 millions d'habitants. Et presque 6 dans le pays... Il y a de nombreux parcs, avec des bancs, des boui-bouis à boissons, des vendeurs de glaces, de bonbecs, de clopes, de jouets made in china, et plein d'autres choses encore! Les tobbogans ou autre pour enfants sont tous en métal, et pour peu qu'ils soient au soleil, sont brulants donc inaccessibles pour les croquettes... On trouve des minis voitures ou petites motos pour les marmots, et même....des rosalies! Comme quoi nous ne sommes pas si loin de notre côte vendéenne!

Dans les rues, de nombreux étudiants nous envoient 2 ou 3 mots d'anglais, ils sont timides, ça tombe bien nous aussi....

Nous goûtons nos premiers mantis, des raviolis cuits à la vapeur, avec de la viande de mouton, du gras de mouton, des genres de momo quoi, ceux qu'on mangeait au Népal. Hima adore!

DSCN6882

 

 Nous nous baladons dans les rues bruyantes, poussiéreuses...  J'aime beaucoup l'originalité du parterre de fleurs! Pratique ces jardinières ...;)

Aout 20151

 

Aout 20152

 

 

Mardi 4 aout, La nuit a été encore bien difficile pour Hima qui a toussé toussé toussé.

Le réveil est tout aussi compliqué: Maya se réveille en vomissant. Hum la journée commence bien. ZEN

Le moral des troupes est au plus bas... Nous contactons via la guest house une guide francophone qui part nous accompagner chez un médecin. Pour une sortie, c'est intéressant. Maya a sur son ordonnance des prescriptions illisibles pour nos yeux: nous ne parlons pas un mot de russe! Pour Hima, pareil, heureusement que Nurjamal nous accompagnait!

Les croquettes demandent en coeur de rentrer à la maison. Gros gloup's là! RE-ZEN....

Dans l'après midi, Ma  josette va mieux, puisqu'elle est allé voir un medecin ( ce sont ses dires!!). Nous la connaissons suffisamment pour savoir ce lien qu'elle a avec le côté médical... Bon tant mieux.

Hima est toujours très enrhumé lui. Nous partons tout de même voir l'asso contactée en France avant notre départ. L'Association franco kirghize d'écotourisme a un petit bureau non loin du centre de Bishkek. Nous y rencontrons Philippe, et Elzira. Ils nous seront d'un grand soutien durant tous le séjour. Avec notre carte sim kirghize donnée à l'aéroport, nous les contacterons souvent pour faire la traduction d'une conversation que nous sommes incapables de comprendre.

Cette asso nous a également trouvé des guest house, des taxi, etc... Avec Philippe et Elzira nous demandons conseils, et organisons une sortie dès le lendemain dans la vallée d'Ala Archa, à 1 heure de Bishkek.

Nous sommes des campagnards, on le sait : nous devons partir au plus vite de la ville, bruyante, poussièreuse à souhait...

 

Mercredi 5 aout, Nuit toujours avec de grosses quintes de toux, de nombreux moustiques et une chaleur pas tenable!

Almaz( kirghize) vient nous chercher et nous discutons sur le chemin qui nous conduit vers la vallée. Il parle français, et nous échangeons sur la vie ici, ses conditions etc... Il nous dépose à l'entrée de la vallée. Avec nos sacs remplis de quoi faire un bon pique-nique, nous partons dans ce lieu où il fait plus frais, l'altitude étant plus élevée qu'à la capitale.

 

Aout 20154

 

 

Aout 20155

 

Nous y pique-niquons, et les croquettes jouent comme à leur habitude: des bâtons, des cailloux, Maya dessine au charbon de bois...

Aout 20156

 

Ala Archa c'est une vallée à 2000m d'altitude. De chaque côté des petits sommets de 4500m environ...

Aout 20157

 

Le parc est très propre, il y a des poubelles tous les 100m !

DSCN6970

 

Sur le chemin du retour, on se régale la vue!

DSCN6976

 

Le soir, il faut refaire les sacs: nous souhaitions aller au lac Issyk Kul par le nord, mais une opportunité nous est proposée d'y aller par la rive sud. En effet, Philippe nous propose de partir avec un couple français, et toujours Almaz. Le lendemain matin nous prendrons donc la route pour Tosor. A plusieurs reprises on nous déconseille la rive nord: très touristique ( kazaks, et russes.), sale, et moins jolie que la rive sud...C'est ok, nous irons par le sud, après tout, nous avions fait un itinéraire, mais il est bon de le changer s'il le faut...Ca fait parti des imprévus! Et nous on aime ça! En plus on n'aime pas forcément les bains de foule donc.

 

Jeudi 6 aout,

Nous sommes ravis de quitter la ville et sa pollution. La route vers Issyk Kul est magnifique. Tout d'abord nous roulons dans la vallée de Bishkek, passons à côté de la frontière avec le Kazakstan, puis très vite nous nous enfonçons entre les montagnes...Jusqu'à Balyktchi ( première ville du lac, située à sa pointe ouest.) la route est une 4 voies, au goudron régulier. Il y a beaucoup de véhicules.

Une briquetterie à la sortie de Bishkek

Aout 20158

 

Sur la route vers Issyk Kul, le pays( tout comme ceux d'Asie Centrale) est musulman. Les kirghizes le sont , les russes sont eux orthodoxes. Il y a donc partout de petites mosquées, construites sur le même modèle, avec un toit métalique)

Aout 20159

 

Tout au long du trajet, nous aurons vu plus de cimetières que de villages!

Aout 201510

 

L'asphalte a changé depuis que nous sommes passés à Balyktchi: le goudron est grossier, et la route n'est pas large. Elle est bordée de chaque côté de terre, très poussiéreuse au passage des voitures... Liés au goudron, des gros cailloux rendant la circulation pas très agréable. Ici la vitesse est limitée à 90, et on s'y tient même si la route est pourrie! ( on a souvent vu des gendarmes avec des radars)

Nous nous arrêtons sur la route pour acheter une pastèque: quoi de plus désaltérant quand il fait bien chaud?

Nous trouvons un petit chemin, nous y engouffrons et voici le paysage devant lequel nous mangeons:

DSCN7037

 

Issyk Kul c'est 182 km de long, 50km de large, 1600m d'altitude, une profondeur maxi de 600m et une superficie de 6 236 km².

Quand nous arrivons à Tosor, petit village sur la route longeant le lac, nous peinons à dénicher notre guest house. Nous ne tiquons pas trop quand on la découvre: ce n'est pas vraiment ce que nous attendions, mais va pour 2 nuits!! Après tout, nous sommes à une centaine de mètres du lac! Très vite on va faire un plouf!! Que c'est bon!! L'eau est belle , il y a du vent donc quelques vagues...Par contre de gros gros rochers, dans l'eau, il est donc difficile de s'y baigner sereinement, vu qu'on risque une bonne éraflure aux genoux!

Le paysage est époustouflant! toutes ces montagnes derrière nous! C'est la chaine Teskey Alatoo qui frole les 5000m, et longe les Tian Shan ...

Aout 201511

 

Le soir nous dormons dans une yourte, et nous dormons bien. C'est ici une guest house tenue par un vétérant de l'armée kirghize, j'ai nommé Sacha aux yeux très bleus, à la gourmette en or, et au ventre bedonnant. Sa guest house est à son image: militaire. Un mur de 2 mètres de haut entoure complétement son terrain, où au milieu, pousse une végétation bordélique . Très verte ces plantes, arrosées toute la journée par les robinets d'eaux, et par les fiantes des volailles qui chient partout! ( Le pays est considéré comme le château d'eau de l'Asie Centrale, et les gens en profitent bien puisque l'eau coûte quedal. Plusieurs fois, en fait partout, on était mal à l'aise devant ces robinets d'eau qui coulent sans cesse...)

 

Coucher de soleil sur Issyk Kul, avec les montagnes au loin...Les Kungoy Alatoo sur la rive nord du lac.

DSCN7055

 

On aime bien s'étaller nous. Le seul hic qui est très pénible, c'est qu'après il faut refaire les sacs, et ça on aime pas du tout.

Aout 201512

 

Hima n'est toujours pas en grande forme, à cela s'ajoute un moral dans les chaussettes...Il prend conscience de la vie notre petit bonhomme, en voit ces dangers potentiels...Faut dire, qu'il n'était pas très chaud pour venir ici. Même si avant de prendre les billets d'avion, nous en avions parler avec les enfants, il appréhendait beaucoup ce voyage. Il appréhendait de voyager avec son suquateur depuis presque 2 ans, son diabète!

 

Vendredi 7 Aout,

Nous aurions pu passer une bonne nuit, si nous avions eu des matelas dignes de ce nom! Un lit, un vrai, avec un matelas, ou plutôt un sommier à ressort sans matelas dessus. Oui voilà comment nous avons dormi...Mais notre sommeil a été doux car au loin nous écoutions les vagues du lac. Après un petit déj'( porridge de sarasin- un peu fort le matin-, thé, fromage, saucisson de viande non identifiée, pain et confiotte) Nous fonçons au lac ...

 

Aout 201513

 

DSCN7087

Lui c'est le chien de Sacha. On le surnomme Bob (nous, pas Sacha!) Et il nous suit partout...C'est un veau, énorme!

DSCN7097

Nous partons voir ce matin, un petit canyon. Curiosité du coin. A quelques kilomètres de là, il y a la vallée de Shazka. Magnifique!! Il y a fait très lourd, mais c'était superbe! De l'ocre, du rouge, le lac au loin tel un mirioir, argenté.

Aout 201514

Hima est d'une motivation!!!DSCN7118

 

Aout 201515

 

Aout 201516

Quand nous rentrons chez Sacha, on mange puis on va faire une brasse dans le lac...Plusieurs Kirghizes se baignent aussi. Certains se lavent au savon, d'autres font bronzette...sur le sable, quelques crottes de moutons, des bouses séchées, et curieusement peu de détritus...

 

Aout 201517

 

 Aout 201518

 

Pour finir notre séjour à Tosor, Hima commence a être malade... Une petite turista. Sans commentaire: MERCI!

La seconde nuit ici commence difficilement puisqu'on se prend un gros orage! La yourte est montée un peu bizarrement, les perches penchent d'un côté et on n'est pas très rassuré, surtout quand on voit Sacha qui tire et retire, serre et resserre les cordes!! Le vent souffle là-dedans, il tombe des trombes d'eau et pour finir, l'électricité vient à couper!

On passe 2 ou 3 coups de fil à AFKE pour demander si le temps va durer. Sacha nous parle mais on comprend quedal! Elzira nous traduit...De fils en aiguilles, je fais ma chieuse, et demande à changer d'endroit. Les croquettes roupillent depuis une ou deux heures, et je vois arriver 2 types qui prennent gamins couettes, matelas (euh pardon sommiers!) lits et nous migrons vers la salle à manger! Les gamins sont un peu surpris et se réveillent avec au dessus de leurs têtes, un mec aux dents dorées qui leur parle (fort il va de soi)...

La nuit passe l-e-n-t-e-m-e-n-t...

Je regarde par la fenêtre et il y a des éclairs partout au dessus du lac...Je vois la grande ourse qui bouge doucement à mesure que les heures de la nuit passent... Je me rassure en me disant que ça fera des bons souvenirs, histoire que le temps passe plus vite!

 

Samedi 8 aout, Dimanche 9 aout et Lundi 10 aout,
Sacha nous conduit ( dans son gros 4*4) après le repas du samedi midi chez Olga à Tamga. Petit village non loin de là. Chez Olga tout est bon, tout est beau. Un jardin luxuriant, un verger appétissant, et une chambre qui nous ravie d'emblée! (Hima est content du PQ: jusque là nous n'avions eu que du papier genre "crépon". Remarquez ce sera le seul endroit où nous aurons eu du papier tout doux ,sans doute oublié par quelques touristes). Olga parle 4 mots d'anglais, mais il y a là une famille russe/ kirghize en vacances ( Olga fait chambres et tables d'hotes), et Ina parle français et anglais, elle nous donne donc quelques infos sur le coin...

 

Aout 201519

Tamga c'est un petit village, 2 rues perpendiculaires, en terre, où le vent souffle. Le far ouest.

Il y a un sanatorium et un parc. Et là c'est LE parc, immense!!

 

Aout 201520

 

Un peu partout nous croisons des ladas. Mais à notre grande surprise, ici les voitures sont neuves et en bon état (mis à part les pare-brises tous fissurés!)

 

Aout 201521

 

Dans tous les villages, il y a plusieurs pharmacies (prononcer APTEKA) et des épiceries, partout, souvent côte à côte.

Aout 201522

On profite de se poser, nous allons un peu au lac...Les gamins jouent avec les lapins (que nous avons mangé ,héhéhé).

A Tamga nous faisons le point sur la continuité du voyage ou non. Hima semble aller mieux tant physiquement que moralement, bien que nous ayons évoqué un retour anticipé, nous continuons, et c'est TANT MIEUX!

 

Mardi 11 aout,

Guénia le mari d'Olga nous emmène à la ville de Karakol, à 1h30 de là. Le paysage est sublime sur la route. La conduite de notre chauffeur un peu moins. Il route vite le bougre! trop vite pour moi! Il nous dépose à la guest house de Gulnara. Une kirghize au sourire d'or. (ici les gens mettent leurs économies dans leur bouche.) Elle est accueillante, on y est bien. Hima, à sa plus grande joie, se fait des potes, dont un, nommé Béka...Parties de foot sur fond de montagnes, top!

Aout 201523

 

On découvre la petite ville Karakol où notre première mission est de dénicher le fameux chargeur d'appareil photo qui n'a plus de batterie!

On passe au CBT Azamat nous reçoit. Contacté avant notre arrivée dans le pays, nous organisons notre départ pour Jeti Oguz, dans le camp de yourtes.( ici on dit bozuui, pas yourtes). Le CBT c'est "Community Based Tourism". Un peu comme un office de tourisme, qui organise, renseigne, et a sous son aile des guest house, des chauffeurs etc...Plus ou moins anglophones... Il y a un bureau dans chaque ville. C'est un tourisme communautaire. A l'indépendance, le pays était voué à un désastre économique. Ils ont créé le CBT pour  trouver une nouvelle source de revenus pour les communautés isolées. Ainsi est renforcée la production artisanale locale. Le départ est prévu au lendemain avec un autre Azamat qui travaille pour le CBT à ses heures perdues. Monsieur est prof de sport et ici les vacances d'été durent 3 mois. Rien que ça. (travaux des champs et paturages oblige). Il ajoute donc du beurre dans les épinards.(ici le salaire moyen mensuel est de 150€).

 

 

Mercredi 12 aout et Jeudi 13 aout,

Azamat est ponctuel. Nous partons pour une heure de route plus ou moins goudronnée puis de piste bien caillouteuse et poussiereuse, mais ça vous l'aurez compris!

Très vite nous tournons sur la gauche et nous nous engouffrons dans une vallée. Sur le bord de la route, on voit des remorques de camions où des ruches attendent que leurs ouvrières fabriquent du miel...A plusieurs reprises nous verrons ce genre d'installations au milieu d'un champs. Et de nombreux stands de miel, dans des bocaux, dans des bouteilles de coca...

Aout 201524

 

On s'arrête voir le coeur brisé,

Aout 201526

 

 

Et on fait un essayage du traditionnel chapeau kirghize en feutre...

Aout 201525

 

puis les sept taureaux...

Aout 201527

 

Et quand on arrive au camp de yourtes de Jeti Oguz...On est sous le charme! Nous sommes à 2200m d'altitude environ.

Il fait frais, le ciel est clair, bleu, les montagnes nous entourent, quelques sommets enneigés au loin, des yourtes, quelques animaux, bref le cadre est parfait. On se régale les yeux!

Hima à partir de là, retrouve sa pêche!! Tantôt joyeux, tantôt ronchon, cherchant sa soeur, bref il est lui, et ça fait plaisir et du bien à tout le monde!

Allez je balance les photos...

Aout 201530

 

Aout 201531

Jeti Oguz c'est bon, c'est beau, ça fait du bien.

La famille chez qui nous sommes est simple, souriante, gentille...

 

Aout 201532

 

Aout 201533

Il y a tout de même quelques accessoires insolites en un tel lieu, comme la machine à laver! Pas d'électricité ici, mais un groupe électrogène qui le soir allume quelques ampoules...et remplit notre bout de vallée d'un ronronnement lancinant!

DSCN7738

 

Aout 201534

 

Aout 201535

 

 

Aout 201539

 

 

Aout 201540

 

 

Aout 201536

 

Au camp de Jeti Oguz, il y a 3 ou 4 camps de yourtes... Notre famille vit là l'été et fait yourtes d'hôtes, pour les touristes locaux et étrangers... Ces familles vivent à la nomade, et en ce qui nous concerne, nous étions dans le camp de yourte rataché au CBT de Karakol. La vie est rythmée par la traite des vaches au petit matin, puis il faut lacher les veaux pour qu'ils rejoignent leurs mères. Ensuite le temps s'écoule avec la préparation du repas...visiblement on chôme peu ici: il n'y a pas de chaises pour se poser...Juste un tabouret en bois et un vieux fauteuil...

Aout 201549

 

Ensuite vient la préparation du samovar.

Etape1: verser un seau d'eau dedans.

Etape2: mettre des braises.

Etape3: mettre le tuyau.

Etape4: mettre des petits morceaux de bois et souffler pour enflammer le tout.

Etape5: attendre quelques minutes que l'eau bout! Avec interdiction d'y toucher tant ça carbure là-dedans! (les flammes sortent du tuyau!)

Aout 201544

 

Mais on peut y toucher quand c'est froid.

Aout 201545

Alpim a un peu plus d'un an, et elle vit au grand air...Ici il y a toujours quelqu'un pour s'occuper d'elle.

 

Le coin cuisine.

Aout 201541

 

La cuisson du pain, un genre de tandoor indien...Le feu est fait dans ce four vertical fait de briques et de terre. Une fois que les braises sont bien rouges, on y mouille les parois puis on y colle rapidement les pains...Vingt minutes après, c'est cuit. On les cueille avec une espèce de passoire faite en grillage. C'est beau à voir sur ce fond de nature. Le pain est bon, mais ne se conserve pas longtemps, il raçit très rapidement.

Aout 201546

 

Aout 201547

 

Ici on se régale, des plov( riz pilaf aux légumes), du borsh( soupe aux betteraves et patates) des mantis (raviolis vapeurs), des shorbas (des soupes en veux-tu en voilà!), du tchai( international ce nom!!), du kaimak( crème épaisse), des laghman( des nouilles en soupe bien-sur!), du kompot ( jus de fruits pur, les imposteurs! nous qui croyions au début que c'était de la compote!!), des omelettes carottes et choux rapés( un peu lourds des le réveil!), des concombres et tomates (souvent très aïlé et vinaigré!),du pain, du miel et de la confiotte d'abricots, cerises ou myrtilles, maison bien-sur. Le yaourt est divin... Le fromage dégueu. De la viande presque à chaque repas, mais on compte les morceaux, il faut presque les deviner. Du mouton très fort.

Mais nous n'aurons pas goûter le koumis, non. Ce lait de jument fermenté, boisson nationale qui je cite" nettoie le ventre des touristes". Nous n'avons pas besoin de ce breuvage pour se laver l'intérieur... Juste une larme d'eau du robinet nous aura suffit...

Aout 201548

 

Aout 201542

 

 

Aout 201537

 

 

Aout 201538

 

Les yourtes Kirghizes me font penser à des champignons sortis de terre la nuit passée...Ils en auraient le goût sucré, c'est certain!

Elles sont belles, on s'y sent bien, c'est rond, c'est maternant.

DSCN7398

 

Les yourtes sont bien en feutre mais sont souvent recouvertes d'une bache plastique. C'est pas beau, mais sans doute très pratique; Il faut vivre avec son temps, s'adapter.

Aout 201543

 

Nous n'avons jamais chevauché de canasson. C'est chose faite, et c'était très agréable, nos petits guides, des ado n'ont pas arrêté de faire les c**, sautant du cheval, tombant du cheval, se mettant debout sur le cheval....Ce que nos ado font avec leur mobylettes, leurs scooters ou leurs vélos chez nous, en somme!

Aout 201550

 

Aout 201551

Dans ce pays, nous avons étonné de voir si peu d'oiseaux...

Aout 201552

 Une yourte pour nous tout seul!!

Aout 201553

 

Aout 201554

 Vous l'aurez compris, Jeti Oguz c'est notre coup de coeur! On s'y repose. On passe du temps dehors. Et dans la yourte.

Les 2 nuits que nous avons passées là-bas, on s'est levé avec Franck: un ciel étoilé époustouflant!! Et des étoiles qui filent, qui filent! Vraiment un ciel pur. ( ça me fait penser, qu'au Kirghizistan nous avons vu très très peu d'avions dans le ciel.)

On avait 15 bons centimètres de couvertures sur nous, mais il a fait froid ces nuits-là (9 degrès dans la yourte au petit matin)...

 

Vendredi 14 aout et Samedi 15 aout,

Nous sommes de retour ce vendredi midi à Karakol.

Dans le bâtiment des magasins, chaque catégorie est bien définie.

 

Aout 201555

 

Aout 201556

 

Une boîte aux lettres...

 

Aout 201557

 

Le livreur de DARTY

Aout 201563

 

Des montagnes à chaque bout de rues!

Aout 201560

 

 

Les ruelles du bazar, pratique les containers!

Aout 201561

On en a cherché, on en a vu une!

Une voiture française...Et une twingo!

 

Aout 201564

 

Elles sont là les vieilles LADA.

 

Aout 201558Man', sache que nous n'avons vu aucune, mais aucune LADA qui fume autant que la tienne, à l'époque...

 

La cathédrale de sainte Trinité. Un peu d'histoire sur ce momument: construite une première fois en pierres en 1872, elle a été détruite par un tremblement de terre quelques années après en 1890.( oui ici c'est une zone sismique qui gigote dangereusement parfois)

Une nouvelle version est cette fois reconstruite sur les mêmes fondations en 1895. Dans les années 30, les bolcheviks la transforment en club et la scalpent de ses cinq bulbes.

Sa reconstruction-rénovation ne commence qu'en 1961. Ce n'est que 30 ans après que les cultes y reprennent. Mesdames couvrons-nous la tête pour y rentrer...Pas de photos de l'intérieur, c'est interdit et puis, respectons les prières des croyants...Au plafond un énorme lustre très kitch en or probablement.. Dedans Hima trouve que ça pue: On y fait bruler une plante, un résineux comme par chez nous...Il y a des nombreux icônes.

 

Aout 201559

 

A Karakol on a un coup de chaud quand on veut retirer de l'argent...Les quelques distributeurs ne fonctionnent pas...Nous rageons.

Nous allons donc changer quelques euros de secours.

 

Il y a des petites datchas bien mignonnes, souvent en mauvais état...

Aout 201562

 

Avec des enfants, il faut bien leur trouver des intérêts.

Les nôtres sont habitués à vivre à la campagne. Dans cette petite ville, nous cherchons des jeux et on tombe sur un parc, et on fait l'unique zoo du pays...On pensait avoir vu le pire au Népal (le zoo de Patan), mais là, c'est sans commentaires...sans photos non plus...Mais bon, nous y pique-niquons et on regarde au loin toujours les sommets... Il a plu la veille, et de nouvelles montagnes se sont couvertes de neige durant la nuit.

Les enfants s'achètent une boîte de lego...Hima est très faché: c'est de la contrefaçon chinoise, les couleurs ne correspondent pas à l'image de la boîte, et les briques ne s'emboîtent pas toutes!

Ici j'aime bien ,car on s'endort avec l'appel du muezzin. Une fois j'ai ralé parce que c'était vraiment long là! Et le lendemain, il a rétréçit son appel;)

 

Dimanche 16 aout,

Nous sommes toujours à Karakol et ce matin nous partons voir LE marché aux bestiots d'Asie Centrale. Il ouvre à 3h du mat', nous y serons qu'à 9h, faut pas exagérer. Hima voulait acheter un cheval, dommage il n'avait sans soute pas assez de som!

Ici ça grouille de monde, de moutons-chevaux-et vaches! Ca pue la pisse, le crottin et la bouse...Maya adroite à son habitude réussit à mettre le pied dans l'une d'elle! pouffffffffffffffffffff sans commentaire, relativisons.

 

Aout 201565

 

 

Aout 201567

 Un mec pousse sa voiture, elle ne démarre pas, Franck lui file un coup de main, elle démarre! Quelques mètres plus loin le mec s'arrête et nous propose de nous déposer en ville...

DSCN8060

En asie centrale, on trouve ce système de mini-bus-taxi...Pour quelques som, ces nombreuses Marshroutka ( vous n'arrivez pas à prononcer ce mot? c'est normal, nous non plus!) vous emmènent d'un point à un autre, les lignes sont bien définies. Nous en aurons pris très peu, préférant la facilité des taxi, certes plus chers, mais aussi plus pratiques pour nous 4 et nos nombreux sacs.( on a même fait du stop plusieurs fois )

 

Aout 201566

 

Toutes les fins de journées ici, on bouffe des quantités de poussière, peu de rues sont goudronnées, et lorsque le vent se lève, on peste contre cette terre desséchée!

En fin d'après-midi, Micha le fils d'Olga de Tamga ( ohhhhh les jolis A), vient nous chercher chez Gulnara à Karakol...

Il parle bien anglais, et ça, ça fait plaisir!

Sur la route c'est -encore- beau.

Aout 201568

 

Lundi 17 aout,

On retrouve Tamga avec joie et là on sait qu'on va profiter de nos derniers jours sereinement, en prenant du bon temps. Des vacances quoi. On se fait des vraies journées plages: pique-nique, farniente...Les gamins sont dans leur élément: ils bidouillent. Je pense qu'on a bien rapporté le tiers des cailloux d'Issyk Kul. Bon oui j'éxagère, mais si peu. ("oh regarde celui-là il est trop beau on le prend. et celui-ci aussi!!")

Aout 201569

 

Ici il faut faire gaffe le soleil chauffe dur! L'eau est plus froide ici qu'à Tosor, car une des 100 rivières qui se jettent dans le lac n'est pas bien loin...elle ramène de l'eau de là-haut, des glaciers. Un peu plus froid donc, mais tout aussi transparent, vivifiant et agréable!

L'eau doit être à 17/18 degrès...

Aout 201570

 

Sur la plage, parfois on est seul, parfois il y a quelques touristes locaux. Et parfois il y a des troupeaux...

Aout 201571

 

Ca c'est une des 2 rues de Tamga.

Aout 201572

 

On apperçoit un cimetière un peu plus haut lorsque nous allons au lac. Paraît que la vue est jolie à la tombée de la nuit. (ici il fait jour vers 6h et nuit noire à 20h30. La nuit tombe d'un coup!)

Après le dîner-encore merveilleux pour nos papilles tant Olga est une vraie chef!-, nous partons pour une balade un peu spéciale..

Bonne ou mauvaise idée d'aller le soir proche d'un cimetière avec des enfants, qui sur le chemin ne cessent de parler de fantômes ou de vampires?? et bien ma foi, pas de cauchemars!!

On voit les montagnes qui se découpent sur le lac.

Aout 201573

 

Quelques épiceries à Tamga...

Aout 201574

 

Ici on profite et on rit!

Aout 201575

 

On se régale.

Aout 201581

 

Plein de fruits! Ici ils mangent les abricots, mais pas murs!!

Nous avons mangé par contre, chez Olga de délicieuses toutes petites poires. Miam.

Aout 201580

 

 

Mardi 18 aout,

Nous avons demandé à Micha de nous accompagner dans la vallée d'à côté, celle de Barskoon.

Piste caillouteuse en bonne état car à une centaine de borne il y a la mine de Koumtor. Mine d'or canadienne. Plus loin à une dizaine d'heures de piste, la Chine.

Nous venons ici voir les cascades de Barskoon. C'est chouette, une belle balade.

Aout 201576

 

A plusieurs endroits ces arbres aux multiples noeuds me font penser à des images de Mongolie, non loin d'ici...

Je fais comme les locaux ma foi, n'ayant pas de tissu à nouer, je prends une lingettes bébé, la noue et fais mon voeu.

Aout 201577

Nous demandons à Micha quels sont les animaux dans ce coin...Des loups, mais l'hiver (où ici il gèle peu) car les troupeaux sont redescendus et les gigots sont à leur disposition! L'été les loups sont dans les hauteurs à croquer de la marmotte!

Quelques ours, mais pas trop nous dit Micha. Il paraît qu'il est facile d'appercevoir des Marco Polo. Cette espèce de chamois. Nous n'en verrons pas.

Mercredi 19 aout,

Au petit matin, on se régale ( encore!!!) d'un bon petit déj' et nous enfilons maillots de bain et chapeaux et nous prenons la direction du lac. 50 minutes environ de marche à travers un gigantesque parc avec des bouleaux et peupliers géants ainsi que de nombreux abricotiers!

L'eau ce matin est particulièrement gelée! Mais nous y nageons avec plaisir, tout en prenant conscience du lieu. Ce sont nos derniers moments à Issyk Kul et ici le temps s'arrête. On savoure. Vraiment.

Après notre dernier repas chez Olga, elle nous dépose sur le bord de la route. On monte dans un taxi collectif, avec nos petits papiers précieusement pliés dans nos poches: Micha a écrit nos prochaines destinations en cyrillique.

Une fois à Bokonbaïef, on monte dans un second taxi: les fenêtres arrières sont bloquées, on ne peut pas les ouvrir! il fait là-dedans une chaleur monstrueuse. On bouffe encore de la poussière, et quand le chauffard euh chauffeur ( tiens j'ai déjà utilisé cet ensemble de mots il y a quelques années...) allume sa cigarette c'est le coup de grâce!

Sur la route vers la ville de Balyktchi, Raya me demande de la prendre en photo..Vu son sourire, j'en conclus que la dame n'est pas riche: elle a un sourire fait de vraies dents!

Aout 201582

 

 

On arrive avec 3h d'avance à la gare de Balytchi.

Nous on va à Bishkek 2, cherchez le prix: 67 som, soit 90 centimes d'euros. Pour les adultes!

 

Aout 201583

 

On attend. Sagement.

Des destinations qui font envies: Tashkent en Ouzbékistan, Moscou, Novossibirsk...

Aout 201584

 

Maya et moi allons aux toilettes de la gare. A ma grande surprise quand nous rentrons il n'y a pas de portes! A la chinoise quoi. Des dames font leur besoin, soit. J'y vais aussi. Pas besoin de vous vous dire que ça pue?? non pas besoin.

DSCN8484

 

Un joli train. Vieillot mais chouette.

Aout 201585

 

L'unique ligne de chemin de fer du pays fait l'aller-retour Bishkek/Balyktchi. Par contre des trains poussent plus loin, jusqu'à Moscou à plusieurs milliers de kilomètres de là ou vers l'ouest, l'Ouzbékistan...Notre train lui, part à 17h et doit arriver à 22h. Un peu long, très très lent, une moyenne de 30km/heure.

Durant le trajet, on fait nos éternelles parties de jeu de 7 familles...On grignotte...

Aout 201586

 

On fait aussi des parties de dobble avec des gamins kirghizes.

Aout 201587

 

Il fait très très chaud dans le train, on perd de l'altitude. Dehors c'est chouette, on voit encore et toujours du cailloux et des troupeaux qui rentrent des champs.

On se prend un gros coup de chaud: lorsqu'à 21h30 Hima nous demande si on descend à cette gare où nous sommes arrêtés depuis quelques minutes déjà...Je lui dis que notre arrivée est prévue à 22h. Je lui réponds un peu sèchement que si notre arrêt était là, nous serions sérieusement à la bourre!

On regarde dehors et on trouve avec Franck que cette gare-là est classe quand même. Peut-être que nous sommes arrivés tout compte fait!

Franck demande à notre dame de wagon si nous sommes arrivés à destination: oui.

Oh purée, en speed, on se dépêche de refermer nos sacs, de prendre la bouffe et les bouteilles entassées sur la table. Franck attrape nos 2 grosses valises, nous prenons les 2 sacs à dos, et l'autre dernier sac dans lequel nous fourons tout ce qui reste et traîne sur banquettes..Maya qui dort depuis longtemps attérit dans les bras d'une dame, Hima récupère à la volée les chaussures de sa soeur...et nous attérissons sur le quai.

Et tout ça en moins d'une minute j'en suis certaine!

Bon vous me direz, le prochain arrêt et terminus du train était à Bishkek1..Sans doute pas si loin...mais aurions-nous trouvé un taxi??

Très vite nous montons dans une masroutchka-taxi qui nous dépose à la guest house du début du séjour et nous retrouvons le sourire du gardien!!

Pas la peine de vous dire que les croquettes s'écroulent dans leur lit... Quant à nous on prend le temps de souffler et de se décrasser! Avec la poussière et la chaleur, on se se sent un peu crade là!

 

Jeudi 20 aout,

Le matin, on se réveil tôt. Comme toujours depuis le début vous me direz. On déjeune et retournons à la recherche d'un distributeur de billets: il y en a à tous les coins de rues, mais tous n'acceptent pas nos cartes de retrait...On se fait encore des frayeurs quand l'un d'eux nous refuse notre carte...Miracle le suivant nous donne les som tant attendus! Nous prenons ensuite un taxi pour "osh bazar".

Pas besoin de détailler ce qu'est un bazar.

Aout 201588

 

 

Un bazar c'est un bordel bien organisé.

Aout 201589

 

Dans ces mini quartiers bien définis, nous nous promenons, chinons, regardons, sentons (mais pas trop!)...

Aout 201590Et non raté! ce n'est pas du tissus, mais bien de la toile cirée!

 

du miel:

Aout 201591

 

Aout 201592

 

Aout 201593

 

 On prend des bons coups de chaud et mangeons encore et toujours de la poussière!

On mange dans le parc Panfilov, et on rit en voyant qu'il y a ici un parc d'attractions ...Un tour de chenille et d'auto-tamponeuses plus tard, on continue notre journée...

 

Aout 201597

 

Vous voulez manger quoi?

 

Aout 201598

 

 

Hey, on a même mangé une glace...Et bin même pas malades!

L'après-midi on fait nos derniers achats, on mange le soir en compagnie de 2 françaises qui continuent leur route vers l'Ouzbékistan...

On dépense nos derniers som en conneries, des babioles, des crayons, des clopes etc...

On termine nos sacs et on prépare notre courte nuit.

 

Vendredi 21 aout,

Les ronflements résonnent dans la chambre quand le réveil sonne à 3h30. Il fait nuit noire, le gardien de la guest house nous a préparé un petit déj' de roi. Nous n'y toucherons pas vu l'heure. Désolés!

J'ai mal au bide depuis la veille, et je quitte le pays avec une légère turista qui me tiendra jusqu'à l'arrivée.

Le trajet se passe sans encombre jusqu'à Manas Airport.

C'est petit ici, il n'y a que 2 salles d'embarquements. On décolle, dehors il fait déjà jour, il est 6h20.

Franck fait le premier trajet (Bishkek/ Moscou) en compagnie d'un poivrot! Il scuinte l'alcool, et se vide en un rien de temps une canette de bière... il n'a pas tord, après tout, c'est l'heure du petit déj'!

Le dernier vol vers Paris (Pariche comme disent les Kirghizes), nous sommes avec les tout nouveaux champions du monde de hand, catégories jeune!

On arrive à Paris, je suis contente, je me dis que je rentre chez moi, et pour la première fois, après un voyage, je rentre dans ma maison à moi!

L'attente est longue pour prendre notre train...

Aout 201599Hey vous avez vu derrière moi? c'est un des champion hand-balleur, s'il vous plait!!

 

On arrive à Nantes où le père de Franck nous attend.

A la maison, surprise, sa mère est là aussi! Ils ont prévu notre rétour avec un petit panier de courses , des fruits et légumes!!Superbe accueil, les enfants sont ravis!

On s'endort après être partis depuis 24h de notre guest-house à Bishkek!

Et cette année trop bien: pas de souris à notre retour!! juste des toiles d'araignées dans tous les coins!

 

 

Conclusion:

Après un début très difficile, nous avons pris du bon temps. On a réussi à se poser. A voir et avons essayé de comprendre ce pays.

On rentre enchanté de ce séjour là-bas! Que de souvenirs, certe, + ou - bons...Mais ravis vraiment.

La langue russe n'est pas jolie à entendre, on dirait toujours que les gens se gueulent dessus! Le kirghize est imprononçable pour nous, c'est complètement gutural.

Maya (à notre plus grand étonnement) a su s'adapter, elle était égale à elle-même, souriante, rieuse. Elle courait, chantait, mais quand-même on doit le dire: elle a peu chouiné! Elle qui est chochotte, compliquée, était bien. Elle pignait au début pour qu'on la porte lors des balades, puis elle s'est vite habituée à ce nouveau rythme pour à la fin faire de nombreux kilomètres sans rien dire!

Hima, ça a été plus difficile pour lui. Au bout d'une semaine il semblait mieux. Au final, il est content, et serait bien resté plus longtemps.

On a regretté de ne pas avoir emmené avec nous un mini PC avec des dessins animés...Heureusement on avait des lecteurs MP3 ( Hima qui écoute dalton crew ou guérilla fresca dans les yourtes ça le fait,non?!), et le téléphone était bien utile pour tuer le temps dans les transports avec ses jeux vidéos!

On a été tout de même étonné que ce pays soit ainsi, au niveau des infrastructures...Vieillot, rouillé, un peu crade...Forcément on compare avec ce qu'on connaît: parfois nous avons pensé à l'Inde, mais ce n'est pas au même niveau, quand même.

Peu de: mendiants, ivrogne( comme je l'avais imaginé!), chiens errants, chats, 

Une énorme barrière de la langue!!! Mais vive le modernisme: chez Olga à Tamga, nous avons discuté avec des "russophones" via google traduction! extra!

L'alphabet kirghize ressemble à celui russe. En fait, je crois qu'ils n'en avaient pas, et du coup ils ont pris le russe pour rajouter des lettres..Le cyrilique ce n'est pas si compliqué comme écriture: quand on sait qu'un O barré fait le son [f]...tout va bien, etc, etc...

Nous n'avons pas croisés de flics corrompus.

Sur chaque bords de routes, de rues, sur les trottoirs les gens vendent des seaux de fruits, abricots, fraises...Parfois on trouve une babouchka qui vend 3 oignons, 1 concombre, un briquet...Souvent on peut payer 5 som pour se peser...

Les kirghizes semblent zen, vivent doucement. Du moins c'est l'impression qu'on en a.

Ici les chevaux sont rois. Il n'est pas rare de voir un cavalier sur la route, dans les champs...Les chevaux sont en liberté, parfois seuls...

Je pense que ce voyage nous a vacciné du trip en avion, l'arrivée et le changement sont vraiment trop désagréables! C'est violent, le décalage horaire c'est pénible, et faire les sacs, ne pas savoir où on va dormir, ne pas pouvoir s'arrêter quand on veut, etc....non là c'est bon...le prochain sera avec notre propre véhicule. On y pense depuis quelques années, mais là c'est à construire, creuser...

On ne sait pas senti une seule fois en insécurité..mis à part quelquesfois dans les taxi où je serrais les fesses.

Il y a de l'eau partout, de nombreuses rivières, et des canaux creusés ou bétonnés, longeant les routes, passant au dessus des routes....

Niveau bouffe, on s'est tout simplement régalé!! Vraiment.

Le fromage quant à lui est mauvais, dommage qu'avec tant d'animaux ils ne savent pas faire du bon fromage goutu à notre palais! Eux-même doivent aimer le leur, et c'est bien là le principal!!

Un seul petit regret, ne pas être aller au lac Song kul (en altitude), une autre fois peut-être!

Nous avons pensé à vous, qui êtes proches de la nature tant c'était si beau!

 

Et le diabète de type 1 en voyage ça donne quoi?

Des recherches à droite, à gauche, pour tout compte fait avoir quelques infos, peu d'infos: que là-bas il y a bien un service diabéto à la capitale, que de toutes manières, il y a des diabétiques partout donc...

Ca donne quoi? Ca donne un Badaluke un peu stressé et pas très motivé pour partir dans ce pays avec en bagage cette maladie! Et entre parenthèses ça donne aussi une maman bien anxieuse même si tout semble préparé pour le mieux!

En matos pour un peu plus de 2 semaines ça donne ça:

 

DSCN6830

 

Concrétement:

Aout 2015100

Concrètement, à ma plus grande, immense, géante surprise, ça donne: pas de prise de tête!

En vrai! Nous avons complétement fait abstraction de cette fichue maladie durant notre séjour.

Hima n'a pas fait une seule injection lui-même du temps passé là-bas. Il était en vacances, et a bien eu raison de s'en passer.

Nous faisions les injections après chaque repas, et non avant comme ici. Etant donné qu'on ne savait pas ce qu'il allait manger en quantité... Il a fait très très peu d'hypoglycémies. Quelques bonnes hyperglycémies, sans cétone. Pas de souci particuliers. Quant il était patraque du bide il buvait du coca... (on en a aussi trouvé du light)

Les stylos d'insulines ont tenu le coup avec les différentes températures.

Et un midi (alors qu'il avait mangé des tartoches pain-miel et confiture au petit déj'), il fait sa dextro, et là le choc! en grosse grosse hyper, alors qu'on avait marché, qu'on s'était baigné dans issik kul et son eau froide... Après réflexion, on s'est rendu compte que le matin nous avions zapé l'injection d'insuline!! C'est pour dire comme nous avions mis de côté tout ça.

Et honnêtement ça, ça fait du bien. J'ai pas besoin d'épiloguer pour que vous puissiez l'imaginer!

Je suis contente de voir que ce voyage c'est bien passé pour lui avec ce diabète, ainsi il a pu voir qu'il pouvait- en préparant, en anticipant au maximum- lui aussi voyager comme tout le monde!

 

Sur ce, dasvidania!

 

 

Posté par pampelichkaa à 11:56 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


15 juin 2015

C'était la rentrée!!

Et là c'est bientôt les vacances: je viens juste de photographier ce cartable-sac....

Pour  Ma Josette ...
Sur le patron du sac-besace de Laeti-bricole...

En coton et coton enduit...

Ma Josette aime et moi aussi...

J'ai un gros faible pour la poule qui picore du pain dur...achetée au shop du coin.

 

2015-06-154

 

 

2015-06-155

 

2015-06-156

 

 

Posté par pampelichkaa à 14:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Sac un jour, sac toujours...

A sa saison son sac...

Le printemps est venu avec un nouveau sac.

En coton enduit, et coton, du shop du coin.

Récup' d'une ceinture pour l'anse, et la fermeture...

 

2015-06-152

 

 

2015-06-153

Trop contente, j'adore!!!

Type besace, patron maison, j'y fourre tout mon bo**el!!!

 

 

Posté par pampelichkaa à 14:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La guirlande ....

....de fanions pour une yourte des Pyrénées!

 

Mars 2015

 

Fevrier 15

 

Mars 20151

 

Mars 20152

Faite avec différents tissus....

Posté par pampelichkaa à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Je me modernise!!

Téléphone HS, je me mets à la modernité!

Une housse il me fallait, une housse j'ai réalisé.

J'aime bien le mélange, ça fait un peu vieille nappe de campagne...

Tissus du shop du coin, de mapetitemercerie, un poisson en féraille ramenée du Népal et des babioles d'ici ou là...

Pas de patron.

2015-06-15

 

2015-06-151

 

 

Posté par pampelichkaa à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



13 octobre 2014

Sac faux cuir....

The cousette de la matinée...

Il m'en fallait un, un de plus, un nouveau, histoire de...

Avec du simili-cuir: c'est pas très joli, mais ça se coud comme du tissu, donc hyper fastoche!!

Et du coton du shop du coin....

Patron maison, le tout fait en à peine 2heures...

Je suis satisfaite, le pauvre est déjà plein!!

 

DSCN5825

 

DSCN5826

 

2014-10-13

 

 

Posté par pampelichkaa à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 septembre 2014

C'est quoi??

Encore un sac cabas!

Pas la peine de dire que le patron vient du bouquin de Laeti-bricole...

Tissus du shop du coin...

J'aime pas, mais alors pa du tout la bandoullière marron,

j'aurai mieux fait de la recouvrir complètement.

Mais pas trop le temps...

 

DSCN5770

 

DSCN5771

 

DSCN5772

 

DSCN5773

 

 

 

Posté par pampelichkaa à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 septembre 2014

Pour Mr Badaluke

Une trousse de toilette..

Avec le patron de Laeti-bricole, ça faisait longtemps qu'elle me faisait de l'oeil...

Bon il a fallut que je bidouille pour la poche intérieure...

Mr est content, et moi aussi.

Les tissus viennent du shop du coin.

 

DSCN5807

 

DSCN5809

 

DSCN5811

 

DSCN5812

 

DSCN5816

 

 

Posté par pampelichkaa à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mars 2014

Sacabas

Un nouveau sac cabas, plus petit que les autres, puisque fait avec un reste de tissus( le violet)...

Petit, mais mignon et pratique!

Coton enduit, coton du magasin du coin, bricoles piochées ici ou là:

ma petite mercerie , île de Noirmoutier pour la poupée russe,

Camille pour la dentelle de sa gr-mère que j'ai teintée en noir...

 

2014-02-13

2014-02-131

2014-02-132

2014-02-133

2014-02-134

Posté par pampelichkaa à 10:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 janvier 2014

petite Robe

Edit: quelques mois après, photos tout en bas...

Voici une nouvelle dungaree, de couture japonisante...

Du livre "vêtements amples à supperposer"

déjà faite ici , et là.

Faite pour un mariage sur le thème "alice au pays des merveilles", elle sera parfaite!


Elle sera portée avec un leggin's rouge.

Le premier essayge, avec une Josette qui aime, mais ne veut pas des photos...

Allez rions un peu!

 

septembre 20134

 

 

septembre 2013

 

 

septembre 20131

 

 

septembre 20132

 

septembre 20133

j'adore!!

 

quelques mois après et portée...

 

janvier2014

Posté par pampelichkaa à 09:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



Newsletter
« septembre 2015 
dimlunmarmerjeuvensam
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30